Dopage: Nadal dénonce une campagne anti-espagnole en France

le
0
RAFAEL NADAL DÉNONCE UNE CAMPAGNE ANTI-ESPAGNOLE EN FRANCE
RAFAEL NADAL DÉNONCE UNE CAMPAGNE ANTI-ESPAGNOLE EN FRANCE

par Jesús Aguado et Iain Rogers

MADRID (Reuters) - Rafael Nadal a dénoncé jeudi une "campagne systématique" de dénigrement en France après la diffusion d'un sketch sur Canal+ suggérant que tous les sportifs espagnols sont dopés.

Le numéro deux mondial du tennis s'est dit "attristé" par la séquence de l'émission "Les Guignols", qui met en scène sa marionnette faisant le plein de son véhicule en urinant dans le réservoir avant de démarrer en trombe et d'être arrêté pour excès de vitesse.

"C'est le genre d'humour qui passe une fois, mais quand ça se répète encore et encore, ce n'est pas correct et je crois que ça dépasse un peu les limites", a déclaré Rafael Nadal à la presse en marge d'une séance d'entraînement dans sa ville natale de Manacor, sur l'île de Majorque.

"Je ne crois pas que c'est le fait d'un seul média, c'est une campagne systématique contre un pays voisin", a-t-il accusé.

"C'est triste de subir une telle campagne contre quelque chose qui a coûté tellement d'efforts. Il n'a jamais été question de pilules, de seringues ou de quoi que ce soit de ce genre, je peux vous l'assurer."

La Fédération espagnole de tennis a annoncé mercredi qu'elle allait porter plainte contre Canal+ pour "la diffusion d'une vidéo dans laquelle, outre les insinuations inacceptables et dommageables, les logos et acronymes des fédérations ont été utilisés".

"Les sportifs espagnols. Ils ne gagnent pas par hasard", conclut une voix off dans la séquence incriminée.

"MAUVAIS GOÛT"

"Les Guignols" ont déjà brocardé par le passé d'autres sportifs espagnols, dont le cycliste Alberto Contador, qui vient d'être suspendu deux ans pour dopage après un contrôle positif lors du Tour de France 2010.

"C'est un sujet sur lequel il faut une réponse collective", a commenté Rafael Nadal.

"Je ne crois pas que ce soit une attaque contre moi ou contre quelqu'un d'autre en particulier mais contre l'Espagne en général."

"Ce n'est pas seulement Canal+ qui s'y livre, il y a aussi d'autres médias (français)", a-t-il conclu.

Interrogé au cours d'une conférence de presse à Madrid, le ministre espagnol des Affaires étrangères Jose Manuel Garcia-Margallo a fait part de son inquiétude face à la "succession d'images" en provenance de France qui "dénigrent le sport espagnol".

"Ces vidéos sont d'un extrême mauvais goût et démontrent un sérieux manque d'éthique, pour ne pas dire qu'elles mentent", a-t-il dit.

L'ambassadeur d'Espagne à Paris va adresser une lettre aux médias français, et à Canal+ en particulier, pour exprimer le mécontentement de Madrid, a ajouté le ministre.

Le Commissaire européen Michel Barnier, qui participait à la conférence de presse, a expliqué que les politiciens français avaient pris l'habitude de prendre leurs distances avec ce genre de caricatures et de ne pas les commenter pour éviter de jeter de l'huile sur le feu.

Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant