Dopage : même l'e-sport s'y met

le
0
Dopage : même l'e-sport s'y met
Dopage : même l'e-sport s'y met

Tandis que les spéculations vont bon train autour d'un possible dopage de Chris Froom, vainqueur du Tour de France, l'«e-sport», qui donne lieu à des tournois de jeux-vidéos professionnels, vient lui aussi rejoindre le cercle des sports dont les pratiquants usent de stimulants dans les compétitions.

Au coeur de la polémique, Semphis, joueur à succès canadien, qui a avoué sans détour avoir pris des médicaments stimulants pendant les tournois auxquels il a participé: «Nous étions tous sous Adderall. Je n’en ai rien à faire. C’est même plutôt évident si on écoute nos commentaires. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent». Par ces mots, Semphis a jeté un véritable pavé dans la mare, et la communauté des jeux-vidéos a du mal à s'en remettre.

VIDEO. Semphis avoue avoir pris de l'Adderall lors de matchs officiels

Qu'est ce que l'Aderall ?

Aderall, c'est le nom d'un médicament psychostimulant qui améliore la concentration. Légale aux Etats Unis, la pillule est interdite en Europe car elle partage de nombreuses similarités avec la méthamphétamine. Ce produit dopant, qui rend les joueurs plus réactifs et efficaces,  est donc clairement banni de toutes les compétitions officielles par l'Electronic Sport League, organisateur de la majorité des tournois internationaux d'e-sport. Selon Gameblog, depuis les déclarations de Semphis, l'ESL aurait contacté plusieurs organisations anti-dopage pour mettre fin à ces pratiques en mettant en place des tests aléatoires dans ses tournois.

Le dépistage ne réglera pas le problème

La fédération internationale d'e-sport, basée en Corée du Sud a reconnu que l'usage de substances psychotropes était «définitivement un problème». 

I was skeptical about e-sports being real sports. But now that they have doping scandals, I'm convinced.

http://t.co/eXKnde7ooz— Eric Adler (@ericladler) 28 Juillet 2015

Mais cette utilisation ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant