Dopage : Les incroyable explications d'Asafa Powell

le
0
Dopage : Les incroyable explications d'Asafa Powell
Dopage : Les incroyable explications d'Asafa Powell

Si l'on peut concevoir que la préparation physique d'un grand athlète passe aussi par une préparation « médicale », il semble que le sujet ne soit pas une préoccupation pour tous. Mais quand c'est un multiple médaillé mondial, champion olympique du relais 4x100m et ancien détenteur du record du monde du 100m qui avoue son ignorance sur tout ce qui concerne l'aspect médical de son activité, c'est proprement dément.

Sommé de s'expliquer devant la Commission de discipline de l'Agence antidopage jamaïcaine (Jadco) après son contrôle positif à un stimulant lors des Championnats de Jamaïque en juin 2013, Asafa Powell (31 ans) a tenu des propos étonnants de naïveté. Il a notamment reconnu que son physiothérapeute Christopher Xuereb, avec qui il travaillait depuis seulement quelques semaines, lui avait fait des injections. Selon lui, le physio canadien est le responsable de son contrôle positif en raison d'un complément alimentaire contaminé (Epiphany D1) qu'il a ingéré sans vérifier son origine. « Je ne me rappelais pas (qu'il fallait doubler le dosage), a expliqué Powell en évoquant le matin de son contrôle positif. Chris est venu dans ma chambre le matin de la course et m'a dit que je devais me souvenir de prendre quatre. Je ne connaissais pas le code (antidopage). Je ne connaissais pas la liste, je savais juste qu'il y avait une liste qu'on était supposé consulter. »

Inconscient et nullement intéressé par le processus antidopage, celui qui a couru le 100m en 9''74 en 2007 a fait preuve d'une certaine légèreté. « Il y a un risque dans tout ce qu'on fait. Je ne peux pas m'en souvenir (ndlr : de la raison pour laquelle il n'a pas évoqué ce complément alimentaire lors du fameux contrôle), après toute la confusion de ce qui s'est passé lors de ces sélections. Tous les compléments étaient quelque chose de nouveau pour moi, je ne pouvais pas me souvenir de tous. » En résumé, Asafa Powell a pris des produits dont il ne connaissait pas l'origine sur les conseils d'un physiothérapeute qu'il connaissait à peine et ne se souciait guère des procédures lors des contrôles. Le tout à plus de 30 ans après une longue et fructueuse carrière. Pour l'un des cadors du sprint mondial, c'est un peu léger et difficile à ne pas blâmer?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant