Dopage-Le Kremlin dénonce les "calomnies d'une girouette"

le
0
 (Actualisé avec citation de Peskov, démenti de sportifs, 
contexte) 
    MOSCOU, 13 mai (Reuters) - Le Kremlin a dénoncé vendredi 
"les calomnies d'une girouette", après la publication des 
allégations de l'ancien directeur du laboratoire russe chargé 
des contrôles antidopage, selon lequel des dizaines d'athlètes 
russes ont pris des substances prohibées en vue des Jeux 
olympiques d'hiver de Sotchi en 2014.  
    La présidence russe, a poursuivi son porte-parole Dmitri 
Peskov devant la presse, reprend à son compte les déclarations 
faites la veille par le ministre des Sports, Vitali Moutko, qui 
a parlé d'"inepties". 
    Selon les propos de Grigori Rodtchenkov, publiés jeudi par 
le New York Times, 15 médaillés russes au moins ont suivi un 
programme de dopage très sophistiqué organisé par les instances 
gouvernementales.   
    "Ces accusations sont absolument sans fondement", a déclaré 
Dmitri Peskov. "Elles ne reposent sur une aucune donnée fiable, 
elles ne sont soutenues par aucun document. Tout cela ressemble 
aux calomnies d'une girouette." 
    Deux des sportifs dont les noms ont été cités par le New 
York Times, le skieur de fond Alexandre Legbov et le bobeur 
Alexandre Zoubkov, ont également dénoncé des mises en cause 
"ridicules et diffamatoires". 
    Cette nouvelle polémique va encore compliquer la tâche de la 
Russie, qui espère obtenir la requalification de ses athlètes 
pour les Jeux olympiques de Rio cet été, dont ils sont pour le 
moment suspendus en raison de précédentes accusations de 
l'agence mondiale antidopage. 
    Interrogé sur les chances de voir des athlètes russes à Rio, 
Dmitri Peskov a répondu: "Nous espérons que tout ira bien".    
     
 
 (Dmitry Solovyov et Andrew Osborn, avec Katya Golubkova; 
Jean-Philippe Lefief et Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant