Dopage : Le début d'un scandale impliquant Löw ?

le
0
Dopage : Le début d'un scandale impliquant Löw ?
Dopage : Le début d'un scandale impliquant Löw ?
La commission d'évaluation sur la médecine du sport, en Allemagne, vient de mettre en lumière un vaste réseau de dopage dans le foot allemand dans les années 1970 et 1980. Les clubs où jouait Joachim Löw à l'époque des faits sont visés.

Après le rugby, place au football. En France, c'est un livre de Pierre Ballester, intitulé « Rugby à charges », qui fait scandale. En Allemagne, lundi, c'est un rapport de la commission d'évaluation sur la médecine du sport qui a fait grand bruit. Créée en 2007, cette commission nous apprend que le traumatologue du sport, Armin Klümper, aurait organisé un vaste réseau de dopage à base d'anabolisants dans les clubs de Stuttgart et Fribourg à la fin des années 1970 et au début des années 1980. D'après un proche du dossier contacté par Le Monde, « il y a des documents dangereux pour plusieurs clubs ». Cible principale des médias outre-Rhin depuis lundi : Joachim Löw.

Löw ne tarde pas à se défendre

Car le sélectionneur idolâtré depuis la victoire en Coupe du Monde l'été dernier est un ancien joueur des deux clubs. Pensionnaire du SC Fribourg de 1978 à 1980 puis de 1982 à 1984, le sélectionneur de la Mannschaft a aussi joué sous les couleurs de Fribourg lors de la saison 1980-81. Visé, Löw a déjà répliqué, ce mardi. « Le dopage n'a aucune place dans le sport, je le désapprouve complètement. C'est aussi vrai dans ma carrière de joueur que ça le reste aujourd'hui dans mon rôle de sélectionneur », insiste l'entraîneur allemand auprès de l'agence SID. Une copie du rapport de la commission d'évaluation sur la médecine du sport devrait bientôt être rendue public. Déjà secoué par de nombreux scandales sur le dopage sous le régime soviétique dans l'ex-RDA, l'Allemagne se prépare avec angoisse à affronter un nouveau scandale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant