Dopage-La Russie risque d'être à nouveau épinglée, dit Moutko

le
0
    MOSCOU, 20 mai (Reuters) - Les nouveaux examens ordonnés par 
le Comité international olympique sur des échantillons prélevés 
lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008 pourraient révéler des 
contrôles positifs de plusieurs athlètes russes, rapporte 
l'agence Interfax citant le ministre russe des Sports, vendredi. 
    Le CIO a annoncé mardi que 31 athlètes inscrits dans six 
disciplines pourraient être bannis des JO qui se dérouleront du 
5 au 21 août à Rio de Janeiro après de nouveaux examens 
antidopage ordonnés sur 454 échantillons prélevés lors des Jeux 
de Pékin. 
    "Ils vont maintenant publier (un rapport pour) 2008. Je 
suppose que nos sportifs y seront également mentionnés. On parle 
de 12 pays dans ce cas", a commenté Vitali Moutko, cité par 
Interfax. 
    Le ministre a publié dimanche une tribune dans le Sunday 
Times britannique, demandant que les athlètes de son pays soient 
autorisés à participer aux Jeux olympiques de Rio et présentant 
ses excuses au nom des sportifs russes compromis dans des 
affaires de dopage. 
    A moins de trois mois de l'ouverture des JO au Brésil, 
Moscou s'efforce d'obtenir la levée de la suspension de ses 
athlètes décidée après les révélations d'une commission 
indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA). 
    L'ARAF, la Fédération russe d'athlétisme, a été suspendue 
par l'IAAF, la Fédération internationale, après les contrôles 
positifs de plusieurs athlètes russes à des substances 
interdites. 
    Le New York Times rapportait la semaine passée que des 
dizaines d'athlètes russes engagés aux Jeux olympiques d'hiver 
de Sotchi en 2014, dont au moins 15 médaillés, avaient suivi un 
programme de dopage organisé par les instances gouvernementales 
russes. 
    Ce programme de dopage, "méticuleusement préparé pendant 
plusieurs années", était destiné à assurer la domination de la 
Russie sur les Jeux olympiques qu'elle organisait chez elle. 
         
 
 (Lidia Kelly; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant