Dopage : La Russie reste suspendue

le
0

L'IAAF a annoncé ce vendredi qu'elle maintenait la suspension de la Russie malgré des " considérables progrès " dans la lutte contre le dopage. L'absence des athlètes russes aux Jeux de Rio est toujours plus proche.

Les athlètes russes restent très loin de Rio. L’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) a annoncé qu’elle maintenait sine die la sanction prise en novembre dernier de suspendre la Fédération Russe d’athlétisme face au scandale de dopage qui l’a frappée de plein fouet suite à un rapport à charge de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA). Cette décision fait suite à un rapport rendu par l’unité spéciale mise en place par l’IAAF pour gérer ce dossier épineux. Un rapport décrit comme étant en demi-teinte, qui met en avant les « considérables progrès » effectués par la Fédération Russe depuis sa suspension pour mettre un terme à la culture du dopage qui était sienne depuis des années mais note aussi qu’il reste « un travail significatif à accomplir pour remplir les critères permettant une réhabilitation ».

Rio s’éloigne toujours un peu plus pour l’athlétisme russe

Des conclusions qui ont convaincu le Conseil de l’IAAF de maintenir les sanctions en vigueur contre la Fédération Russe, ce qui prive jusqu’à nouvel ordre les athlètes russes de se présenter aux compétitions officielles tels les championnats du monde en salle de Portland, qui ont lieu du 17 au 20 mars prochains. Mais, plus important, si la sanction n’est pas levée d’ici à l’été, ce sont les Jeux Olympiques qui fermeront leurs portes à l’ensemble des athlètes russes. Une sanction lourde qui incite les autorités russes à intervenir au plus vite, l’athlétisme étant traditionnellement un grand pourvoyeur de médailles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant