Dopage : La Russie rappelle que le xénon n'est pas illégal

le
0
Dopage : La Russie rappelle que le xénon n'est pas illégal
Dopage : La Russie rappelle que le xénon n'est pas illégal

La télévision allemande WDR a jeté un pavé dans la mare en révélant que certains athlètes russes avaient inhalé du xénon entre les JO d'Athènes 2004 et ceux de Sotchi cette année pour favoriser la production naturelle d'érythropoïétine (EPO), qui contribue au développement des globules rouges dans le sang et donc à l'amélioration de la performance. « Le xénon n'est pas un gaz illégal, s'est défendu Vladimir Uiba, le patron de l'Agence fédérale russe de biomédecine (FMBA). Nous avons pour principe de ne pas utiliser ce qui est interdit par l'agence mondiale antidopage (AMA). Il est possible que nos sportifs aient eu recours à des inhalateurs de xénon, mais il n'y aurait rien de mal à cela. Ce n'est pas illégal, ce n'est pas destructeur et cela ne provoque pas d'effets secondaires. » Si l'apport externe d'EPO, par injections est considéré comme du dopage, l'utilisation d'une autre méthode pour stimuler la production naturelle d'EPO n'est, elle, pas interdite. Selon un article de The Economist, l'Institut de recherche du ministère russe de la Défense aurait même élaboré un document en en 2010 pour définir les conditions d'utilisation de xénon par les athlètes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant