Dopage : La Russie à nouveau épinglée par l'AMA, la France sous surveillance

le
0
Dopage : La Russie à nouveau épinglée par l'AMA, la France sous surveillance
Dopage : La Russie à nouveau épinglée par l'AMA, la France sous surveillance

Après un rapport centré sur l'athlétisme, la Russie a été une nouvelle fois pointée du doigt par l'Agence Mondiale Antidopage, avec cinq autres pays, pour ne pas s'être totalement pliée au Code Mondial Antidopage. La France, elle, est " sous surveillance " car certaines règles n'ont pas encore été transposées dans le droit français.

Le sort s’acharne sur la Russie. Avec l’Argentine, l’Ukraine, la Bolivie, Andorre et Israël, le pays a été déclaré comme n’étant pas en conformité avec le Code Mondial Antidopage. En ce qui concerne la Russie, c’est bien évidemment l’affaire qui secoue l’athlétisme mondial qui est en cause, mais aussi une incapacité à répondre de manière convaincante aux demandes d’informations de l’AMA. Pour l’Argentine, l’Ukraine et la Bolivie, le problème touche à l’utilisation de laboratoires non accrédités par l’AMA pour leurs contrôles antidopage. Le Kenya est aussi visé par une demande d’explication de ses méthodes pour les contrôles antidopage et pourrait rejoindre les six pays dans le viseur de l’AMA si les réponses données ne sont pas satisfaisantes.

La France inquiétée à son tour

Six pays ont été mis « sous surveillance » par l’AMA : le Brésil, la Belgique, la Grèce, le Mexique, l’Espagne et... la France. Ces six pays ont jusqu’au 18 mars pour pleinement se plier à la législation mondiale antidopage et à intégrer cette législation au droit national. Concernant la France, le problème tient au retard dans la transcription dans le droit français de l’autorisation de faire des contrôles antidopage entre 23 heures et 6 heures, la nuit. Le gouvernement français a lancé la procédure vian une ordonnance de transcription signée en Conseil des Ministres le 30 septembre dernier, mais pas encore mis en application, les décrets manquant à l’appel. Cette décision de l’AMA est un rappel, un coup de semonce concernant cette transcription.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant