Dopage : la lanceuse d'alerte russe Stepanova dit craindre pour sa vie

le
0
Yuliya Stepanova a été la première à dénoncer le système de dopage étatisé en Russie. 
Yuliya Stepanova a été la première à dénoncer le système de dopage étatisé en Russie. 

« Je veux que vous sachiez que s'il nous arrive quelque chose, ce ne sera pas un accident. » L'alarmante annonce est signée Yuliya Stepanova, l'athlète russe à l'origine des révélations sur le système de dopage étatisé dans son pays. Réfugiée aux États-Unis, la spécialiste du 800 mètres s'est entretenue avec une trentaine de journalistes lundi par vidéoconférence à la suite du piratage suspect, la semaine dernière, de son e-mail et de son compte Adams, qui permet aux sportifs de se localiser afin d'être contrôlés en toutes circonstances. Accompagnée d'une interprète, la jeune femme exclue des Jeux olympiques exprime son inquiétude quelques jours après un changement d'adresse précipité.

« Quand mon e-mail s'est retrouvé bloqué, on s'est dit que cela pouvait être un accident et on ne s'est pas trop inquiétés. Mais quand nous avons vu que le compte Adams l'était aussi, cela nous a alertés, car le seul intérêt qu'aurait quelqu'un de pirater votre compte Adams est de découvrir l'endroit où vous habitez, explique-t-elle. Nous essayons de prendre toutes les mesures possibles pour rester en sécurité, raison pour laquelle nous avons déménagé. Nous sommes très inquiets. Si quelqu'un est déterminé à nous faire du mal, il y arrivera. Je veux donc répéter que ce ne sera pas un accident s'il nous arrive quelque chose de grave. »

Deux morts suspectes

« Nous », c'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant