Dopage: L'UCI se saisit du problème de la contamination alimentaire

le
0
Dopage: L'UCI se saisit du problème de la contamination alimentaire
Dopage: L'UCI se saisit du problème de la contamination alimentaire

Certains coureurs cyclistes sont contrôles positifs à des produits dopants après avoir sciemment pris des produits interdits. Mais d'autres le sont après avoir simplement consommé des denrées alimentaires locales où des produits tels que le clenbutérol sont utilisés pour traiter les troupeaux, cela s'appelle de la contamination alimentaire mais c'est quelque chose de difficile à prouver. Les deux derniers coureurs à avoir, selon leurs dires, subi ce phénomène sont l'Australien Michael Rogers et le Belge Jonathan Breyne, qui ont été contrôlé positif au clenbutérol lors de courses en Chine.L'UCI est tout à fait consciente de ce problème et son porte-parole Louis Chenaille est revenu pour VéloNation sur ce sujet : « Les organisateurs du Tour de Pékin, l'UCI et les autorités locales ont discuté de cette question depuis la première édition de l'épreuve, en 2011. Des mesures ont été prises à l'issue de ces discussions comme l'emploi d'un cuisinier spécialisé dans tous les hôtels qui hébergent les coureurs pendant la course. L'UCI et l'AMA sont conscientes qu'il y a un risque de contamination importante dans certains pays ou certaines régions comme la Chine et le Mexique. Pour le moment, la présence de clenbutérol dans l'organisme est considérée comme une violation des règles antidopage, qui doit être étudiée au cas par cas. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant