Dopage : L'UCI répond aux propos de R.Riccò

le
0
Dopage : L'UCI répond aux propos de R.Riccò
Dopage : L'UCI répond aux propos de R.Riccò

Suite aux déclarations de Riccardo Ricco ce lundi au site Cyclingnews où il affirmait que 48 coureurs avaient été contrôlés positifs à l'EPO lors du Tour de France 2008, l'UCI a décidé de réagir via un communiqué. L'instance internationale réfute les allégations de l'Italien : « Un article publié mardi par de nombreux médias reprend les déclarations du coureur italien Riccardo Riccò, actuellement suspendu pour dopage jusqu'en avril 2024, qui affirme sur les réseaux sociaux que beaucoup plus de coureurs ont été testé positifs à l'EPO sur le Tour de France 2008, que les quatre qui ont été sanctionnés. Riccò, Stefan Schumacher, Leonardo Piepoli et Bernhard Kohl ont tous été controlé positifs à l'EPO sur le Tour 2008. Mais Riccò déclare sur son compte Twitter que d'autres coureurs auraient été déclarés positifs. Ces affirmations sont totalement dénuées de fondement ».Ensuite, l'UCI rappelle qu'elle n'était pas en charge de la lutte antidopage sur le Tour de France 2008 en raison des dissensions entre l'AFLD et l'UCI, et qu'elle ne peut avoir caché tout contrôle positif : « En 2008, l'Agence française pour la lutte contre le dopage était seule en charge des contrôles antidopage. L'UCI n'était pas impliquée dans les contrôles, puisque le Tour de France 2008 ne faisait pas partie du calendrier UCI, et qu'il était organisé en tant qu'événement national. Cependant, tout résultat d'analyse anormal décelé pendant le Tour 2008 a été transmis par le laboratoire directement à l'AFLD, avec copie à l'UCI et à l'AMA, et examiné par l'AFLD, l'UCI, et l'AMA. Il n'est tout simplement pas possible qu'un résultat positif ait été dissimulé ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant