Dopage : L'UCI demande l'examen de la licence d'Astana

le
0
Dopage : L'UCI demande l'examen de la licence d'Astana
Dopage : L'UCI demande l'examen de la licence d'Astana
En raison des cas de dopage qui ont touché l'équipe Astana, l'Union cycliste internationale a demandé à la Commission des Licences d'examiner celle de la formation kazakhe.

Maxim Ingliskiy, Valentin Ingliskiy, et maintenant Ilya Davidenok... En quelques mois, l'équipe Astana a dû faire face à trois cas de dopage, et l'Union cycliste internationale a décidé de sévir. Via un communiqué, l'UCI a en effet demandé à la Commission des Licences d'examiner celle de la formation kazakhe.

« Cette requête fait suite aux graves questions soulevées par le fait que deux coureurs de l'équipe Astana, Maxim et Valentin Ingliskiy, aient récemment subi un contrôle positif pour l'EPO et la notification cette semaine d'Ilya Davidenok d'un résultat d'analyse anormal (présence de stéroïdes anabolisants androgènes dans un échantillon récolté lors du Tour de l'Avenir le 28 août 2014). Ilya Davidenok court au sein de l'Equipe Continentale Astana depuis le 1er janvier 2012. Il est également stagiaire au sein de l'UCI ProTeam Astana depuis le 1er août de cette année. Le coureur a le droit de demander l'analyse de l'échantillon B, et conformément au Règlement antidopage de l'UCI, il a été suspendu provisoirement jusqu'à la résolution de l'affaire. L'UCI ne fera pas d'autres commentaires sur ce cas à ce stade de la procédure. La Commission des Licences est l'organe possédant la compétence de délivrer, d'examiner, de retirer et d'imposer des conditions en lien avec les licences UCI WorldTour, et de s'assurer que les détenteurs de licence en respectent les clauses en permanence. Conformément au Règlement de l'UCI, l'équipe devra comparaître devant la Commission des Licences dans le mois à venir pour un examen de son niveau de conformité aux critères éthiques, de sorte que les mesures appropriées puissent ensuite être prises. Il reviendra à la Commission des Licences de déterminer si et dans quelle mesure l'équipe et/ou son management sont responsables des récents événements », écrit l'UCI dans un communiqué.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant