Dopage : L'ONU lâche à son tour Sharapova

le
0

Alors que des marques comme Nike ou Porsche ont fait preuve de défiance vis-à-vis de Maria Sharapova suite à son contrôle positif, c'est au tour des Nations Unies de prendre de la distance avec la Russe.

Maria Sharapova a perdu un soutien de plus suite à l’annonce de son contrôle positif au meldonium à l’occasion du dernier Open d’Australie. Alors que des partenaires commerciaux comme son équipementier Nike ou la marque automobile Porsche ont rapidement mis un terme, tout du moins provisoire, à leur collaboration avec la Russe, c’est au tour des Nations Unies de mettre de la distance avec l’ancienne numéro une mondiale. Ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies depuis neuf ans pour l’aide aux rescapés de la catastrophe nucléaire de Tchenobyl en 1986, la native de Niagan a été suspendue de ce titre par l’ONU ce mardi. Dans le communiqué annonçant cette décision, les Nations Unies ont tenu à saluer l’action de Maria Sharapova pendant toutes ces années et se sont dites « reconnaissante pour son soutien à notre action ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant