Dopage : l'ancien cycliste Jacky Durand «assume ses actes»

le
0
Dopage : l'ancien cycliste Jacky Durand «assume ses actes»
Dopage : l'ancien cycliste Jacky Durand «assume ses actes»

C'est ce mercredi que la commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité de la lutte contre le dopage rend public son rapport, alors que la pression monte autour de la possible publication des noms de cyclistes dopés à l'EPO lors du Tour de France 1998. Mardi soir, le site internet du quotidien Le Monde a annoncé que les trois premiers du classement général de ce Tour, l'Italien Marco Pantani (décédé en 2004), l'Allemand Jan Ullrich et l'Américain Bobby Julich en faisaient partie, sans citer ses sources. Les noms des Français Laurent Jalabert, déjà cité fin juin sans que les sénateurs ne démentent ou ne confirment l'information, Laurent Desbiens, maillot jaune durant deux jours, et Jacky Durand, vainqueur de la 8e étape, sont également avancés.

Triple vainqueur d'étape sur le Tour de France, ce dernier confirme. «J'assume mes actes», a réagi Jacky Durand mardi soir. A propos de la liste des tests rétroactifs du Tour de France 1998 pour lequel il aurait eu recours à l'EPO, selon le journal Le Monde, il indique auprès du site internet de la chaîne Eurosport, dont il est le consultant depuis plusieurs années : «Je pense de toute façon que personne n'est dupe.» «Evidemment, le grand public risque de faire l'amalgame entre ce qui se passait en 1998 et ce qui se passe actuellement», a-t-il regretté. «La nouvelle génération ne doit pas payer nos conneries du passé. Aujourd'hui, je ne pense pas à moi, mais à eux. (...) Et je ne veux pas qu'on les discrédite (...). Notre sport est bien plus propre aujourd'hui, je veux que les gens le comprennent.»

«A la fin des années 1990, c'était un jeu de massacre»

L'ex-coureur mayennais de 46 ans, professionnel de 1989 à 2004, inidque qu'à l'époque, «nous, les coureurs, avions tiré la sonnette d'alarme afin que ces pratiques cessent. Nous avions ainsi accepté que toutes nos analyses soient conservées afin d'améliorer et d'accélérer la recherche en ce qui concerne la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant