Dopage : Kittel favorable aux peines de prison

le
0
Dopage : Kittel favorable aux peines de prison
Dopage : Kittel favorable aux peines de prison
Interrogé sur la nouvelle loi relative au dopage outre-Rhin, Marcel Kittel s'est prononcé en faveur des peines d'emprisonnement pour les sportifs pris en flagrant délit de recours aux produits dopants.

Dans une longue interview à CyclingTips, Marcel Kittel ne mâche pas ses mots. Le coureur de Giant-Shimano, qui domine les sprints du Tour de France depuis deux ans, s'est prononcé en faveur des peines de prison contre les sportifs convaincus de dopage. « Pour moi, la première solution est d'abord d'avoir plus de contrôles anti-dopage, pour être sûr que tout le monde soit suffisamment contrôlé », assure d'abord l'Allemand. Des propos qui peuvent surprendre, dans un monde où les coureurs se plaignent régulièrement d'être trop surveillés, notamment dans le cas des contrôles inopinés.

« Normal de requérir une peine de prison pour un acte criminel »

Mais Kittel, qui a réaffirmé sa confiance envers le président de l'UCI, Brian Cookson, malmené par l'affaire Astana, est aussi revenu sur la nouvelle loi encadrant le dopage en Allemagne. Un nouveau texte qui prévoit des peines de prison pour les dopés. « Grâce à cette loi, vous pouvez essayer de chasser les coureurs ou les médecins qui ont peut-être quelque chose à voir avec le dopage. Alors, si vous trouvez quelque chose, vous les mettez en prison ou vous les expulsez du sport. Je pense qu'il est normal de requérir une peine de prison pour tout ce nous ramène à un acte criminel. Il ne devrait y avoir aucun débat soulevé par cette question », affirme fermement le sprinteur de Giant-Shimano dans CyclingTips. Un avis qui n'est pas partagée par certains de ses compatriotes qui s'étaient exprimés ces dernières semaines comme Tony Martin ou son coéquipier et poisson-pilote John Degenkolb. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant