Dopage: fin du procès "Puerto", décision dans six semaines

le
0
DÉCISION DANS SIX SEMAINES AU PROCÈS POUR DOPAGE D'EUFEMIANO FUENTES
DÉCISION DANS SIX SEMAINES AU PROCÈS POUR DOPAGE D'EUFEMIANO FUENTES

MADRID (Reuters) - Le médecin espagnol Eufemiano Fuentes, soupçonné d'avoir dirigé un vaste réseau de dopage fournissant notamment des cyclistes, s'est défendu mardi une dernière fois à son procès dont l'issue est attendue d'ici six semaines.

Eufemiano Fuentes et quatre autres personnes comparaissaient à Madrid depuis fin janvier, près de sept ans après la saisie de stéroïdes anabolisants, matériel de transfusion et poches de sang lors d'un coup de filet appelé "Opération Puerto".

Ce procès a été d'autant plus suivi que le Dr Fuentes a compté parmi ses clients de grands champions du cyclisme, comme Tyler Hamilton qui a témoigné en février. Mais les autorités antidopage, représentées au tribunal, espèrent que ce procès mettra au jour des pratiques dopantes dans d'autres sports.

Eufemiano Fuentes, qui nie les accusations portées contre lui, a dit durant le procès avoir travaillé avec des footballeurs, joueurs de tennis, des athlètes et des boxeurs. Il a précisé qu'il pourrait décider de livrer les noms de clients dont le sang avait été trouvé dans les poches saisies.

La législation antidopage étant postérieure à 2006, Eufemiano Fuentes et ses coaccusés sont jugés pour violation des réglementations sur la santé publique.

"Je ne comprends pas la loi et je ne suis pas juriste mais durant mes trente-cinq ans de carrière professionnelle, je n'ai jamais mis en danger la santé d'un patient", a-t-il dit mardi devant la cour. "Le but que je poursuis en tant que médecin est de protéger la santé, pas d'y attenter."

Un responsable judiciaire a fait savoir que la juge rendrait son verdict dans six semaines environ et précisé qu'elle dirait au même moment si elle autorise l'Ama (Agence mondiale antidopage) à accéder aux poches de sang saisies.

L'Espagne espère que la décision du tribunal dissipera le sentiment que ce pays est par trop indulgent en ce qui concerne le dopage et que cela jouera en faveur de la candidature de Madrid pour l'organisation des Jeux olympiques 2020.

Iain Rogers, Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant