Dopage: Deschamps garde le secret sur son audition au Sénat

le
0
DESCHAMPS GARDE LE SECRET SUR SON AUDITION AU SÉNAT
DESCHAMPS GARDE LE SECRET SUR SON AUDITION AU SÉNAT

PARIS (Reuters) - Le sélectionneur de l'équipe de France de football, Didier Deschamps, n'a rien dévoilé du contenu de son audition mercredi par la commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité de la lutte contre le dopage.

L'ancien capitaine des Bleus a été entendu pendant une heure et demie à huis clos par les sénateurs, qui ont vu défiler de nombreux acteurs du sport, de la politique ou de la lutte antidopage ces dernières semaines et doivent rendre un rapport d'ici l'été.

Nombre de ces auditions étaient ouvertes au public, au contraire de celle de Didier Deschamps qui, selon la presse, devait être interrogé sur son passage à la Juventus Turin dans les années 1990 et en équipe de France.

L'ancienne ministre des Sports Marie-George Buffet avait notamment déclaré devant cette même commission avoir subi "des pressions de toutes sortes" après avoir diligenté un contrôle antidopage inopiné durant la préparation des Bleus pour la Coupe du monde 1998.

Interrogé à sa sortie du Sénat sur les questions auxquelles il lui avait été demandé de répondre mercredi, Didier Deschamps a fait valoir son devoir de réserve.

"Vous savez très bien que je n'ai pas le droit de divulguer le contenu de mon audition", a-t-il dit aux journalistes.

"C'était important de venir car on me l'a demandé. Cela fait partie de mes responsabilités en tant que sélectionneur de l'équipe de France de répondre à la demande du Sénat et de la République française."

Refusant d'entrer dans les détails, il a simplement livré un court plaidoyer pour un sport plus propre et la mobilisation de plus de moyens sur la prévention et l'information.

"L'important, quelle que soit la discipline, est d'avoir le sport le plus propre possible. Pour ça, il faut des moyens importants et pas seulement en termes de contrôle", a-t-il dit.

"Il y a aussi un très gros travail de sensibilisation à faire, pas seulement dans le monde pro mais aussi chez les amateurs. Il faut sensibiliser les plus jeunes sur les dangers du dopage."

Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant