Dopage : De la tortue molle pour aller plus vite en Chine ?

le
0
Dopage : De la tortue molle pour aller plus vite en Chine ?
Dopage : De la tortue molle pour aller plus vite en Chine ?

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) enquête sur des supposés aveux de dopage d'athlètes chinois dans les années 90. Ces sportifs, qui faisaient partie de " L'Armée de Ma ", auraient eu des pratiques assez étonnantes.

Au début des années 90, les athlètes chinois allaient souvent plus vite que tout le monde dans les épreuves de fond et demi-fond. Wang Junxia détient par exemple toujours le record du monde du 3 000 m et du 10 000 m depuis 1993.

Mais pour obtenir de tels succès, les athlètes auraient usé de pratiques pas forcément autorisées… Les détails figurent dans une lettre, envoyée en 1995 à un journaliste, et révélée par la télévision publique chinoise mercredi, qui aurait déclenchée l’enquête de l’IAAF. Cette fameuse lettre aurait été écrite par neuf athlètes, qui formaient à l’époque « L’armée de Ma », du nom de leur célèbre entraîneur controversé.

Dans le courrier, les sportifs font part des pratiques peu orthodoxes de leur coach, mais aussi de leur souffrance. Ils auraient, par exemple, connu leur succès grâce à des pratiques très étranges, comme la prise de décoction de sang de tortues molles. « Nous sommes des êtres humains, pas des animaux », écrivent notamment les signataires. « Pendant de nombreuses années, il (Ma Junren) nous a forcées à prendre de grandes quantités de produits interdits. C'est vrai », est-il également mentionné. « Nous sommes également inquiètes d'entacher la gloire de notre pays et de minimiser la valeur de nos médailles d'or qu'il nous a été si difficile de gagner ».

La lettre avait été envoyée au journaliste Zhao Yu, auteur en 1997 d'un livre intitulé Enquête sur l'Armée de Ma. Ce courrier ne figurait pas dans la première version de l'ouvrage, mais dans la réédition du livre en 2015, selon la chaîne CCTV. Contacté vendredi par l'AFP, Zhao s'est refusé à tout commentaire, expliquant simplement : « Un auteur parle à travers ses livres. »

En 1995, la recordwoman du monde Wang Junxia s'était ensuite éloignée de Ma Junren, menant une fronde avec d'autres athlètes. Elle était malgré tout devenue championne olympique du 5000 m à Atlanta en 1996, et a remporté la médaille d'argent au 10 000 m. La tortue molle faisait peut-être encore effet.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant