Dopage : De l'EPO retrouvé chez Laïla Traby ?

le
0
Dopage : De l'EPO retrouvé chez Laïla Traby ?
Dopage : De l'EPO retrouvé chez Laïla Traby ?
Selon L'Equipe, la gendarmerie de Prades (Pyrénées-Orientales) a retrouvé de l'EPO dans l'appartement de Laïla Traby, médaillée de bronze du 10000m aux derniers championnats d'Europe de Zurich.

Et si la belle histoire de Laïla Traby se transformait en sombre affaire de dopage ? En août dernier, la native de Laâyoune au Maroc, naturalisée française fin 2013 et complètement inconnue du grand public, décrochait, à 35 ans, la médaille de bronze du 10 000m aux championnats d'Europe de Zurich. Mais deux mois est demi plus tard, l'athlète est dans la tourmente. Selon L'Equipe, la gendarmerie de Prades (Pyrénées-Orientales) a retrouvé de l'EPO dans l'appartement qu'elle occupe à Font-Romeu, où elle est en stage depuis quelques jours. Un appartement qu'elle partage, mais c'est bien elle qui était visée, selon des informations du quotidien sportif.

D'autres produits ont également été trouvés et sont en cours d'analyse. Traby a été placée en garde de vue, mais en est ressortie libre, et a subi un contrôle antidopage, dont les résultats devraient été connus jeudi ou vendredi. « Je ne peux pas répondre, je ne suis pas en relation avec tout ça ! Ils n'ont rien trouvé de ça ! », a réagi l'athlète dans les colonnes de L'Equipe. La Fédération française d'athlétisme attend d'avoir plus d'éléments pour éventuellement la suspendre à titre conservatoire. Laïla Traby devrait toutefois, sauf si elle avoue avoir été dopée à ce moment-là, conserver sa médaille de Zurich.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant