Dopage : Ballan plaide non coupable

le
0
Dopage : Ballan plaide non coupable
Dopage : Ballan plaide non coupable

Impliqué dans l'affaire Mantoue, Alessandro Ballan pourrait être suspendu deux ans comme le souhaite le Comité National Olympique Italien (CONI). Interrogé dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport, le spécialiste des classiques assure ne jamais s'être dopé. « Je suis optimiste car j'ai toutes les attestations médicales qui prouvent que j'ai subi une thérapie à l'ozone et pas, comme certains le pensent, des transfusions sanguines, affirme l'ancien coureur de la Lampre. J'avais le cytomegalovirus, j'étais champion du monde et je voulais me montrer dans le Giro. On m'a raconté que via l'ozonethérapie je me rétablirai plus vite. J'ai été largement contrôlé et mon passeport sanguin ne laisse place à aucun doute. »

La BMC soutient son coureur ? pour l'instant

Désormais à la BMC, le troisième de Paris-Roubaix en 2012 n'a pas couru en 2013. Sur son site officiel, l'équipe américaine a apporté son soutien à son coureur, en attendant une éventuelle sanction : « Avant qu'une décision ne soit prise par les autorités compétentes, l'équipe pourra compter sur sa politique interne pour déterminer le statut de Ballan, a annoncé la direction de la BMC. A l'heure actuelle, aucune décision de le retirer de son statut d'actif n'a été prise. Comme il a été indiqué précédemment, les accusations portent sur une époque préalable à l'arrivée de Ballan au sein de l'équipe BMC. » Ce n'est pas la première fois que le champion du monde 2008 est impliqué dans des affaires de dopage mais, suspendu à titre préventif à trois reprises par ses différentes équipes (2010, 2011 et donc 2013), le coureur de 34 ans n'a jamais été contrôlé positif.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant