Dopage: Armstrong poursuivi aux Etats-Unis pour escroquerie

le
0
LES AUTORITÉS AMÉRICAINES POURSUIVENT LANCE ARMSTRONG POUR ESCROQUERIE
LES AUTORITÉS AMÉRICAINES POURSUIVENT LANCE ARMSTRONG POUR ESCROQUERIE

par David Ingram

WASHINGTON (Reuters) - Les autorités américaines vont poursuivre Lance Armstrong en justice pour escroquerie aux dépens de l'US Postal Service, son ancien sponsor, a annoncé vendredi le département de la Justice.

Les autorités ont décidé de s'associer à la plainte qui découle d'une dénonciation d'Armstrong par son ancien coéquipier Floyd Landis. La procédure sera civile, le parquet n'ayant pas l'intention de prononcer une inculpation pénale.

L'ancien cycliste, déchu de ses sept victoires dans le Tour de France et suspendu à vie pour dopage, est accusé d'avoir trompé le service public des postes en courant sous ses couleurs et avec son soutien financier alors qu'il prenait des substances interdites.

Le Texan, qui avait toujours nié s'être dopé mais a été confondu par un rapport accablant de l'Agence américaine antidopage (USADA), a fini par avouer en janvier à la télévision les pratiques qui lui ont valu d'être sanctionné.

La bataille judiciaire qui s'annonce risque de rogner le peu de crédit qu'il reste à l'ancien patron du peloton - qui courait alors dans une équipe appelée Tailwind mais sponsorisée par l'US Postal - mais aussi de lui coûter beaucoup financièrement.

"Cette plainte doit permettre à l'US Postal Service de récupérer les dizaines de millions de dollars versés à l'équipe cycliste Tailwind sur la foi de promesses déçues", a dit Ronald Machen, procureur de Washington D.C., dans un communiqué.

Selon les autorités américaines, le contrat de sponsoring s'est élevé à 30 millions de dollars au total.

Armstrong entend contester les accusations portées dans ce cadre car il estime que l'image des services postaux n'a pas été écornée, a souligné son avocat Robert Luskin. "Les propres études du Postal Service montre qu'il a profité de façon incroyable de ce sponsoring - les bénéfices dépassent 100 millions de dollars," a-t-il souligné.

Il avait déclaré peu auparavant que les négociations visant à résoudre ce différend à l'amiable n'avaient pas abouti.

Les autorités poursuivent Armstrong en vertu du False Claim Act de 1863, une loi qui invite tout citoyen à déposer plainte lorsqu'ils disposent de preuve d'une fraude impliquant les deniers publics.

Armstrong risque de voir les procédures du même type se multiplier. La société de marketing SCA Promotions l'a ainsi accusé devant un tribunal texan de l'avoir escroquée de 12,1 millions de dollars.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant