Dons d'ovocytes : la France est «en pénurie marquée»

le
0
A l'occasion de sa nouvelle campagne, l'Agence de la biomédecine rappelle l'importance du don de gamètes, notamment par les femmes, pour aider les couples infertiles.

«Acheter 10 kg de couches tous les mois, être coupée de ses amis pendant trois ans, avoir un collier de nouilles à chaque fête des mères... Ce serait le plus grand bonheur de Nadia et de son compagnon». C'est sur un ton humoristique que l'Agence de la biomédecine appelle cette année les Français à donner leurs spermatozoïdes ou leurs ovocytes pour aider les couples infertiles ou susceptibles de transmettre une maladie grave à leur enfant.

La France est notamment en situation de «pénurie marquée» pour les ovocytes, même si les donneuses sont presque aussi nombreuses que les donneurs (328 contre 400 en 2009). Cela s'explique par le fait que le prélèvement chez la femme est moins productif qu'un don de spermatozoïdes : il permet de recueillir 10 à 20 gamètes, contre plus de 50 millions de spermatozoïdes pour l'homme. Le prélèvement chez la femme est aussi beaucoup plus contraignant car il implique une stimulation ovarienne par injections et un prélèvement s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant