Donneriez-vous à votre assureur des données de santé personnelles ?

le , mis à jour à 06:06
0
Donneriez-vous à votre assureur des données de santé personnelles ?
Donneriez-vous à votre assureur des données de santé personnelles ?

Lionel Rodriguez

58 ans, restaurateur

Lille (51)

« Non, cela ne m'intéresse pas du tout. Je suis commerçant à Lille, j'ai mon assurance depuis toujours, avec des amis, donc je ne la changerais pas. Sinon, on est envahi. Déjà que l'on fournit beaucoup de données personnelles à n'importe qui. Si, en plus, on doit les donner à une assurance... Je ne veux pas fournir de données personnelles à des inconnus. »

 

William Ferrand

28 ans, financier

Londres (Angleterre)

« Oui, j'accepterais car je n'ai rien à cacher, donc si je peux payer moins cher, je suis plutôt intéressé. Tant que l'on ne me demande pas mes comptes bancaires, cela ne me pose pas de problème. On entre dans nos habitudes quotidiennes certes, mais mon style de vie est sain donc cela ne me dérange pas trop qu'une assurance connaisse en détail mes consommations. »

 

Guillaume Le Saux

31 ans, électricien

L'Aigle (61)

« Non, je suis contre ; pourtant, cela me ferait gagner de l'argent à long terme. Les données personnelles doivent rester confidentielles. Qu'une assurance puisse voir qu'on fume, qu'on boit, quelle sera la suite ? C'est bien trop intrusif ! C'est un concept qui me déplaît totalement. Aujourd'hui, trop de monde à déjà accès à notre vie privée avec les réseaux sociaux. Ça suffit. »

 

Barbara Da Cruz

27 ans, travailleur social

Orsay (91)

« Non, je n'accepterais pas car ce sont des informations qui doivent rester personnelles. Me demander quelles sont mes habitudes de vie serait beaucoup trop intrusif. Si mon assureur veut que je mange bio afin d'être en bonne santé, mon entreprise n'a qu'à me payer plus cher, là, je serais dans une forme optimale. En attendant, je garde mon mode de vie actuel. »

 

Baptiste Meunier

21 ans, étudiant

Hyères (83)

« Oui. J'ai vécu en Suède où les données personnelles sont très transparentes. Ça ne me choque pas qu'on me demande de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant