Données piratées : des ténors de l'UMP changent de numéro

le
0
Plusieurs cadres du parti majoritaire sont harcelés depuis la publication de leurs données personnelles sur internet

Leur téléphone n'arrêtait plus de sonner depuis mardi soir. Jean-François Copé, Christian Estrosi et Eric Ciotti ont été forcés de changer de numéro de portable suite à la publication de leurs données personnelles sur internet. Au total, près d'un millier de cadres de l'UMP sont concernés par cette gigantesque fuite, dont l'origine reste inconnue. Une dizaine de sites d'élus du parti majoritaire ont également été piratés ces derniers jours, dont celui d'Eric Ciotti.

Mercredi matin, Christian Estrosi a porté plainte auprès du procureur de Paris. Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale Christian Jacob, dont le numéro personnel et l'adresse se sont aussi retrouvés sur le web, a quant à lui annoncé le dépôt d'une plainte contre X au nom du collectif de députés pour violation du secret des correspondances et vol de données informatiques. «C'est une invitation à la violence et à la haine», a-t-il assuré. «C'est un délit d'opinion qu'on nous re

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant