Donetsk: les détonations ont remplacé les cris des supporteurs

le
0

A Donetsk, le rugissement des lance-roquettes et les détonations des mortiers ont remplacé les clameurs des supporteurs de football et le cri de joie, il y a sept mois, de Renaud Lavillenie passant 6,16 mètres à la perche dans un palais des sports aujourd'hui en partie calciné. Durée:00:55

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant