Donald Trump vainqueur : le Front national jubile

le
0
Sur son compte Twitter secret, sous le pseudo d'Anne Lalanne, Marine Le Pen s'est félicité d'une victoire riche d'espoir pour sa propre candidature.
Sur son compte Twitter secret, sous le pseudo d'Anne Lalanne, Marine Le Pen s'est félicité d'une victoire riche d'espoir pour sa propre candidature.

Interrogé la veille du scrutin par Le Point

, le grand reporter Sasha Polakow-Suransky, qui travaille pour les pages « Débats » du New York Times, analysait : « Trump a libéré la parole, il a donné, pour ainsi dire, la permission aux groupes nationalistes blancs de s'exprimer ouvertement. »

Marine Le Pen tweete sous pseudo

Est-ce parce qu'elle a fait le même constat que Marine Le Pen a été, ce matin, la première responsable politique à jubiler sur les réseaux sociaux de l'arrivée potentielle du candidat républicain à la Maison-Blanche ? Sans doute. Si elle a pris soin d'attendre 8 heures du matin pour réagir officiellement, elle a pris d'assaut Twitter de façon plus inaperçue dès 6 h 50 avec son compte pseudonyme, Anne Lalanne. Le message accompagné d'un smiley rieur en dit long sur l'euphorie qui s'est emparée du FN.

Pour le parti frontiste, la victoire de Trump, comme le Brexit, est synonyme d'espoir. Aux yeux de Marine Le Pen, c'est le « système » qu'elle fustige à longueur de discours qui est mis à mal. Trump, c'est la preuve, pense-t-elle, que les électeurs sont capables de se détacher de la pensée médiatique dominante, capables d'opter pour un candidat que le politiquement correct fustige. Et si les États-Unis font sauter les digues et intronisent un homme réputé pour ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant