Donald Trump, théoricien du complot

le
1
Le candidat à la candidature républicaine répand des histoires abracadabrantesques sans aucune limite (illustration).
Le candidat à la candidature républicaine répand des histoires abracadabrantesques sans aucune limite (illustration).

Le mois dernier, Antonin Scalia, un juge de la Cour suprême très à droite, a été retrouvé mort dans son lit alors qu'il était en vacances au Texas avec un groupe d'amis. Il avait 79 ans et des problèmes de santé, et le médecin comme sa famille ont conclu à une mort naturelle. Ce qui n'empêche pas toutes sortes de théories du complot de proliférer sur l'Internet. Il aurait été assassiné par une prostituée payée par Barack Obama, Hillary Clinton, la famille Bush? Tout cela imaginé, car John Poindexter, le propriétaire de l'hôtel où séjournait le juge, a expliqué qu'il avait trouvé Scalia dans son lit, "un oreiller sur la tête", avant de préciser plus clairement que l'oreiller était sur sa tête et non pas sur son visage. Mais aussi, car le remplacement de ce sage de la Cour suprême pouvait bouleverser la donne pour les candidats républicains à la présidentielle.

Lors d'une interview, Michel Savage un présentateur radio ultra-conservateur, demande à Donald Trump s'il est d'accord pour exiger une enquête et une autopsie pour faire la lumière sur la mort du juge Scalia. Au lieu de rejeter les spéculations, le magnat de l'immobilier répond : "Je viens d'atterrir et j'entends que l'on en parle beaucoup." Puis ajoute, suspicieux : "On a dit qu'on l'avait trouvé avec un oreiller sur le visage, ce qui est un endroit plutôt inhabituel pour un oreiller."

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump se fait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2687570 il y a 10 mois

    SuperKretin contre les soucoupes volantes