Donald Trump renoue avec les polémiques

le
0
Donald Trump lors d'un meeting à Laconia, dans le New Hampshire, le 15 septembre.
Donald Trump lors d'un meeting à Laconia, dans le New Hampshire, le 15 septembre.

Revigoré par de meilleurs sondages, le candidat républicain a de nouveau refusé, jeudi, de reconnaître que le président Obama était bien né aux Etats-Unis.

Le fait du jour Revigoré par de meilleurs sondages, le candidat républicain à l’élection présidentielle du 8 novembre, Donald Trump, a renoué avec les signes de défiance dont il avait fait sa marque au cours de la course à l’investiture du Grand Old Party. Ses conseillers Rudy Giuliani et Kellyanne Conway ainsi que son colistier Mike Pence avaient cru pouvoir enterrer une vieille polémique en assurant que le magnat de l’immobilier convenait désormais que le président Barack Obama était bien né aux Etats-Unis. M. Trump avait mené bataille sur le thème de son inéligibilité en 2011, laissant entendre qu’il avait menti sur son lieu de naissance. Interrogé par le Washington Post, M. Trump a cependant refusé jeudi 15 septembre de confirmer leurs dires. « Je ne veux pas répondre à cette question maintenant », a-t-il dit après avoir dénigré, la veille, la santé de son adversaire, contrainte à trois jours de repos à la suite d’une pneumonie. Un porte-parole de campagne a ensuite assuré dans un communiqué que M. Trump « croit » que M. Obama était né aux Etats-Unis.

Le même jour, le milliardaire a critiqué la ministre du culte de l’Eglise de Flint (Michigan) dans laquelle il avait pris la parole, la veille. Venu sur place pour constater les dégâts causés par une eau courante contaminée, il s’était lancé dans cette église afro-américaine protestante dans une critique cinglante de son adversaire démocrate Hillary Clinton. Il avait été interrompu par Faith Green Timmons. Le magnat de l’...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant