Donald Trump prêt à se retirer de la gestion de ses affaires

le
0
Un hôtel Trump à Chicago.
Un hôtel Trump à Chicago.

Le président élu, qui cherche à éteindre la polémique sur de potentiels conflits d’intérêt, annoncera une série de dispositions le 15 décembre.

Sous pression depuis son élection à la présidence des Etats-Unis sur de potentiels conflits d’intérêt, Donald Trump a annoncé, mercredi 30 novembre, qu’il allait prendre ses distances avec les activités de son entreprise, la Trump Organization.

Le magnat de l’immobilier a posté une série de messages sur Twitter pour dire qu’il était en train de prendre des dispositions pour cloisonner son rôle politique de celui d’homme d’affaires. Les détails de ces mesures seront rendus publics le 15 décembre lors d’une conférence de presse à New York.

« En tant que président, je sens que c’est visuellement important de n’avoir aucun conflit d’intérêt avec mes différentes affaires », explique M. Trump, qui affirme que « des documents légaux sont en cours de rédaction » dans le but qu’il se « retire totalement de la gestion opérationnelle ». « La présidence est une tâche bien plus importante ! », ajoute-t-il.

Ces derniers mois, le milliardaire avait laissé entendre qu’il envisageait de créer un blind trust, c’est-à-dire une structure financière confiée à un dirigeant indépendant chargé de prendre les décisions opérationnelles durant la durée de son mandat. Cette solution, utilisée dans le passé par d’autres présidents américains, n’a toutefois pas réussi à faire taire les critiques dans la mesure où M. Trump a affirmé qu’il remettrait les clefs de la structure à ses propres enfants.

Une situation inédite « J’ai bâti une très grande entreprise qui opère à travers toute la planète », ava...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant