Donald Trump prend les commandes de la convention républicaine

le
0
Donald Trump lors de la première journée de la convention du parti Républicain à Cleveland (Ohio) le 18 juillet 2016.
Donald Trump lors de la première journée de la convention du parti Républicain à Cleveland (Ohio) le 18 juillet 2016.

Personnalités et anonymes se sont exprimés, lundi à Cleveland, pour louer les qualités du milliardaire et critiquer sa rivale, Hillary Clinton. Quelques républicains réfractaires auraient encore aimé peser sur le vote des délégués, mais leurs voix discordantes se sont vite tues.

La première soirée de la convention républicaine de Cleveland, lundi 18 juillet, était dédiée à la colère. Elle a eu pour porte-parole des proches de victimes des défaillances supposées de l’administration de Barack Obama, dont une présidence incarnée par son ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton ne serait que le prolongement. Les familles d’Américains victimes de l’attaque contre la représentation diplomatique américaine de Benghazi, ou de crimes commis par des immigrants illégaux, ont mené avec émotion la charge contre la future candidate démocrate.

Un shérif afro-américain du Wisconsin, David Clark, a ajouté une touche en résonance avec l’actualité, en détournant le slogan « Black Lives Matter » de l’organisation éponyme, qu’il critique régulièrement. Il l’a remplacé par un « Blue lives matter » en écho aux meurtres de policiers à Dallas (Texas) et à Bâton-Rouge (Louisiane), qui lui a valu l’une des premières grandes ovations de la convention. Avant que l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, sans doute le plus applaudi lundi, n’électrise à son tour la salle en présentant le vainqueur de la course à l’investiture républicaine, Donald Trump, comme le candidat de « la loi et l’ordre », la formule que ne cesse désormais de reprendre le magnat de l’immobilier.

Professions de foi L’objectif de ces interventions était d’opposer à la personnalité sans doute la plus détestée par le camp conservateur, les qualités prêtées au milliardaire, seul capable de « rendre l’Amér...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant