Donald Trump, l'apprenti

le
0
People hold up letters that spell TRUMP before Republican presidential nominee Donald Trump speaks at a campaign rally in Austin, Texas, U.S., August 23, 2016. REUTERS/Carlo Allegri
People hold up letters that spell TRUMP before Republican presidential nominee Donald Trump speaks at a campaign rally in Austin, Texas, U.S., August 23, 2016. REUTERS/Carlo Allegri

Après avoir promis l’expulsion de onze millions de sans papiers, le candidat républicain pense à infléchir ses positions sur l’immigration. Cette annonce, plusieurs fois ajournée, risque de décevoir ses plus fervents soutiens.

La scène se passe à Austin, au Texas, jeudi 24 août. Le candidat républicain à la présidentielle du 8 novembre, Donald Trump, est l’invité de l’animateur ultra-conservateur de la chaîne Fox News, Sean Hannity.

Ce dernier l’a reçu des dizaines de fois, habituellement pour des questions aussi incisives que celle posée le 28 octobre 2015, après un débat républicain : « Pour être honnête, j’ai trouvé que John Harwood [un journaliste de CNBC] a été très injuste avec vous et qu’il vous avait attaqué. Comment réagissez-vous ? »…

Depuis cinq jours, la campagne républicaine est suspendue à une éventuelle inflexion du magnat de l’immobilier sur l’immigration. Après avoir claironné partout où il tenait meeting qu’il expulserait les onze millions de sans papiers présents aux Etats-Unis, sa main semble trembler. Certes pas pour les repris de justice, mais pour ceux qui travaillent depuis des décennies, paient des impôts et ont des enfants de nationalité américaine.

« Monsieur Trump, on vous aime, mais... » Que faire ? Rester intraitable, pour conserver ses soutiens les plus droitiers ? Chercher un compromis qui permettrait d’amadouer les républicains pragmatiques et une partie des indépendants qui se détournent de lui ? Sa nouvelle conseillère, Kellyanne Conway a avoué que sa position « reste à déterminer ». Un discours a été annoncé dans le Colorado, puis annulé, comme plus tard un autre dans l’Arizona.

Sur la scène d’Austin, Donald Trump confie son embarras. « Des gens admirables ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant