Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

le
0

Donald Trump reprend à son compte une ancienne théorie du complot : Google roulerait pour Hillary Clinton. Le candidat républicain la présidentielle américaine estime que le moteur de recherche ne fait pas remonter les informations négatives sur son adversaire démocrate. Le dieselgate plane sur le Mondial de l'Automobile, à Paris. Volkswagen s'attire des critiques en recrutant Connie Hedegaard, ex-commissaire européenne au climat. Les véhicules électriques se muliplient.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant