Don de RTT : «1500 familles sont potentiellement concernées»

le
2
INTERVIEW - Les députés ont adopté mercredi un texte permettant à un salarié de donner des jours de repos à un collègue devant s'occuper d'un enfant gravement malade. Son auteur, le député Paul Salen (UMP), explique son fonctionnement.

LE FIGARO. - Quel est le principe de ce texte de loi? Comment cela fonctionnera-t-il?

Paul SALEN.- Le texte s'adresse aux familles qui ont un enfant atteint d'une maladie grave et qui possèdent un certificat médical justifiant l'obligation de la présence de l'un d'eux à ses côtés. Ces parents, après avoir épuisé leurs jours de congés, pourront bénéficier de dons de RTT, de jours de congés ou de jours de récupération. Ceci se fera sur la base du volontariat et de l'anonymat: on ne saura pas qui a donné, on ne saura pas qui a reçu, pour ne pas faire culpabiliser les employés…

Cette dernière disposition a-t-elle, aussi, pour but d'éviter les dérives d'une loi de 2008 (*) autorisant le don de RTT pour des activités associatives?

Oui, le volontariat et l'anonymat, ainsi que la justification de la gravité de la maladie de l'enfant, sont posés pour répondre aux dérives de la loi de 2008. De plus, ce sont les chefs d'entreprise qui seront chargés d'organiser le systèm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Orange37 le mercredi 25 jan 2012 à 14:16

    C'est vraiment n'importe quoi ce pays

  • M3101717 le mercredi 25 jan 2012 à 13:21

    Bientôt une loi pour légiférer sur chaque cas particulier.Idée : si l'on en faisait une sur tous les Présidents de la République qui s'augmentent de 270 % en période de crise ? Combien serait concernés ??