Dominique Strauss-Kahn relaxé : et maintenant?

le , mis à jour à 01:23
5
Dominique Strauss-Kahn relaxé : et maintenant?
Dominique Strauss-Kahn relaxé : et maintenant?

Quel avenir pour Dominique Strauss-Kahn? Relaxé ce vendredi d'accusations de proxénétisme dans l'affaire du Carlton de Lille, l'ancienne vedette de la gauche française peut enfin tourner la page (judiciaire) de la série de scandales sexuels ayant anéanti sa carrière politique. Il semble toutefois peu probable que DSK, ultra-reconnu pour ses compétences en matière de politique économique, redescende dans l'arène. 

QUESTION DU JOUR. Souhaitez-vous que DSK revienne en politique ?

Il faut dire qu'ils sont peu, parmi ses anciens collègues, à lui tendre la main. Seul Jack Lang, ancien ministre socialiste et président de l'Institut du monde arabe (IMA), ose : «La réponse lui appartient : si lui-même souhaite entreprendre un nouveau combat politique, il sera le bienvenu. C'est un homme d'une grande compétence, un homme brillant, intelligent, qui a une connaissance en particulier de l'économie mondiale.»

A en croire ses proches, DSK a déjà décidé de tirer un trait définitif sur la politique. «Il a refait sa vie, changé d'horizon professionnel», confie l'un d'eux. Ivan Levaï, ancien époux d'Anne Sinclair et proche de l'ancien ministre, ne croit pas non plus à un retour de Strauss Kahn. «C'est un homme qui ne retombera plus dans la bouilloire politique. Ces affaires ont marqué la fin de ses ambitions politiques. Une autre vie va commencer pour lui, et c'est tant mieux», a-t-il assuré ce vendredi sur BFM TV. Son biographe, Michel Taubmann, aussi, croit également savoir que «Dominique a perdu tout espoir de revenir en politique.»

Quatre ans de déboires liés à sa sexualité

Le principal intéressé semble lui-même, selon Challenges, résigné. «Beaucoup ne viennent pas me voir, et demeurent à distance», aurait-il confié, d'après l'hebdomadaire. Il a beau être relaxé, le scandale est passé par là, après... quatre ans de déboires liés à une sexualité qu'il a lui-même reconnue «plus rude que la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alteis le samedi 13 juin 2015 à 09:33

    un pour tous tous pourris, la justice aux service des grands de ce monde, il est l heure pour l um.ps de tourner la page, même la justice mange à leur ratelier

  • frk987 le samedi 13 juin 2015 à 07:16

    Pour M3866838 : Juppé étant catalogué à droite, donc logiquement condamné par les juges de gauche, ne cherchez pas plus loin.

  • M3866838 le vendredi 12 juin 2015 à 19:39

    Coupable ou non, nos politiques sont tous relaxés. On pourrait faire des économies en évitant ces procès dont on connaît le dénouement par avance. Je ne me rappelle que de Juppé qui s'est fait condamné. Il ne doit pas être bien malin.

  • M3182284 le vendredi 12 juin 2015 à 19:10

    maintenant on s'en moque il n'est plus une menace pour la présidentielle

  • mark92 le vendredi 12 juin 2015 à 17:44

    Il faut qu'il demande "dommages et intêrets" vis à vis de petits juges et leure clique de fonctionnaires