Dominique Rey (CDiscount) : "Vendre à moindre coût ne signifie pas vendre de la piquette"

le
0
CDiscount propose en permanence 2.600 références, avec notamment 300 grands crus bordelais et 200 seconds vins. Alexander Tihonov/shutterstock.com
CDiscount propose en permanence 2.600 références, avec notamment 300 grands crus bordelais et 200 seconds vins. Alexander Tihonov/shutterstock.com

(Relaxnews) - Acteur incontournable du e-commerce depuis 1999, Cdiscount vend plus discrètement du vin et a décidé cette année de mieux faire connaître sa Foire aux vins (10 au 29 septembre). Explications avec Dominique Rey, responsable de l'activité vins. 

Depuis combien de temps vendez-vous du vin sur CDiscount ?
Nos premières expériences remontent aux années 2007-2008. Nous nous sommes laissé le temps de construire un vrai magasin dédié, avec une offre permanente. Nous nous sommes immédiatement lancés dans la Foire aux vins. 

Comment se construit votre offre permanente ?
Il y a 2.600 références permanentes, avec 300 grands crus bordelais, 200 seconds vins, c'est-à-dire les deuxièmes étiquettes des grands châteaux. On parie beaucoup sur ce marché-là qui permet aux oenophiles de déguster de grands vins de qualité, à des prix accessibles. Notre offre, c'est également 800 vins rouges, 150 vins de Bourgogne, 200 vins de Champagne...

Que proposez-vous pour la Foire aux vins ?
350 références, avec des millésimes anciens de 2007, 2008 et 2009. Aussi, nous proposons des seconds vins. Il s'agit pour nous d'une force, car nous pensons être les meilleurs en France sur cette offre. 

Quel public d'oenophile souhaiteriez-vous surtout concerner ?
Tout le monde ! C'est la force d'Internet, pouvoir toucher tout le monde. Et on se doit d'apporter une réponse à la demande la plus large, d'autant que nous pouvons livrer partout. 

Les connaisseurs qui n'achètent pas encore leurs bouteilles chez vous se posent évidemment la question des conditions de stockage et de conditionnement. Ils veulent logiquement être sûrs que la qualité des nectars soit préservée. Que leur répondez-vous ?
Il faut savoir que CDiscount ne stocke pas les bouteilles que le site vend. Des logisticiens, qui ont pignon sur rue dans la région de Bordeaux, s'occupent consciencieusement de toutes nos bouteilles. Ils ne font pas attention qu'à nos flacons, mais aussi à ceux de négociants, dans d'énormes entrepôts. Les nectars sont chouchoutés. Les grands crus sont stockés en climatisation tandis que des cannelures sont insérées dans les cartons d'expédition pour que les bouteilles arrivent en parfait état. 

Dans l'univers du vin, quel est votre objectif, devenir leader et challenger un mastodonte comme Vente-privée qui veut devenir incontournable sur le sujet ?
En excluant Millésima, nous sommes leader en terme de volume. Il ne faut pas se le cacher : Vente-privée.com est un concurrent de taille, mais nous ne faisons pas le même métier. Contrairement à eux, nous disposons d'une offre permanente et structurée. Eux ne participent pas à la Foire aux vins. 

Dans l'esprit des internautes, le concept de CDiscount renvoie au matraquage des prix. En ce qui concerne le vin, les consommateurs n'hésitent plus aujourd'hui à dépenser davantage pour être sûrs de déguster de la qualité. Dans ce contexte, la place de CDiscount est-elle légitime ?
Vendre des produits à moindre coût ne signifie pas vendre de la piquette. Un vin plus cher n'est pas gage d'un meilleur goût. Comment proposer la qualité à prix accessible ? En faisant les meilleures négociations possible. C'est réalisable lorsqu'on est un grand groupe. 

Combien de bouteilles imaginez-vous vendre durant cette Foire aux vins ?
Plus de 3,5 millions. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant