Dominique de Villepin touche plus de 70 000 euros pour un départ anticipé à la retraite

le
0
Dominique de Villepin.
Dominique de Villepin.

Laurent Fabius lit l'anglais aussi bien qu'il le parle. Et assure que c'est en feuilletant le Daily Telegraph qu'il a appris que son prédécesseur, Dominique de Villepin, avait pris son "pécule" pour un départ anticipé à la retraite. "Pas 100 000 euros, l'information est erronée. C'est moins", explique Romain Nadal, le porte-parole du Quai d'Orsay. En fait, la somme se situe au-dessus de 70 000 euros et correspond à un mois de traitement par année de travail restant à accomplir.

En tant qu'ancien agent du ministère des Affaires étrangères, Dominique de Villepin a d'abord demandé sa réintégration au Quai d'Orsay. Celle-ci est de droit. C'était un passage obligé pour pouvoir, dans la foulée, bénéficier du régime de départ à la retraite anticipée réservé aux deux plus hautes catégories de cadre. Ce régime s'adresse aux "ministres plénipotentiaires hors classe" (il s'agit juste d'un grade qui n'a rien à voir avec le fait d'avoir été ministre) ainsi qu'aux "conseillers des affaires étrangères hors classe". En fait, les deux plus hauts grades hiérarchiques du ministère.

Il est ouvert aux agents qui ont entre 58 et 62 ans. "Dominique de Villepin a 59 ans et devait encore plus de sept ans de travail au Quai d'Orsay, précise Romain Nadal. Vous imaginez bien qu'il nous était difficile de recaser un ancien Premier ministre. Nous n'avions rien à lui offrir, et lui désirait travailler dans le privé, donc partir. L'opération est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant