Dominique de Villepin met le cap sur 2012

le
0
Le président de République Solidaire a appelé samedi ses militants à lancer «la bataille du projet» en promettant qu'il serait «aux avant-postes du combat de 2012».

On le disait affaibli, de plus en plus esseulé après le départ de Marie-Anne Montchamp, la porte-parole de son mouvement, débauchée par Nicolas Sarkozy lors du remaniement. Samedi, au palais des Congrès, à Paris, Dominique de Villepin a voulu montrer qu'il était encore bien présent sur la scène politique. Dans son discours de clôture du conseil national de République Solidaire, aux accents gaulliens, l'ex-Premier ministre de Jacques Chirac a plaidé pour un «sursaut» en disant souhaiter réconcilier les Français entre eux et avec le monde.

Sans évoquer directement une candidature possible à l'Elysée dans 18 mois, il a esquissé un début de programme en disant souhaiter entre autres imposer l'emploi de jeunes aux entreprises, renforcer l'indépendance des pouvoirs et inscrire l'équilibre budgétaire dans la Constitution. «Nous serons aux avant-postes du combat de 2012». «Il y a une dépression française», a constaté Dominique de Villepin en déplorant successi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant