Dominique de Villepin «effrayé» et «inquiet»

le
0
L'ancien premier ministre ne livre pas de consigne de vote et donne rendez-vous à la majorité pour l'après-présidentielle.

Dominique de Villepin n'a pas pour habitude de mâcher ses mots. Il en fait une nouvelle fois la démonstration dans une tribune, publiée par Le Monde daté samedi, intitulée «La droite m'effraie, la gauche m'inquiète!»«Empêché d'être candidat» à la présidentielle, faute d'avoir réuni ses 500 parrainages, l'ancien premier ministre juge que «la campagne du premier tour a été indigente» et que «celle du second devient indigne».

Incapable de départager les projets présentés, Villepin renvoie dos à dos les finalistes de la présidentielle: «Aucun des deux projets ne sera à même d'apporter les réponses nécessaires à une crise d'une gravité exceptionnelle», se borne-t-il à constater sans jamais citer le nom de Nicolas Sarkozy ni celui de François Hollande. «Mon rôle n'est pas de dire pour qui voter, explique-t-il, car chacun doit prendre ses responsabilités. (...) Le 6 mai, que chacun vote en pensant à la France et à ce qu'elle a toujours porté d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant