Dominique de Villepin contraint à une «campagne modeste» pour 2012

le
0
Selon son premier lieutenant, le député Jean-Pierre Grand, l'ex-premier ministre fera une «campagne à l'économie», avec un budget entre un et trois millions d'euros. Un chiffre qui révèle les faibles revenus financiers sur lesquels «DDV» pourra s'appuyer.

Si la crise contraint les candidats pour 2012 à mener une campagne low-cost, elle fait aussi figure d'alibi pour ceux qui n'ont pas derrière eux la puissance financière d'un grand parti comme l'UMP ou le PS. Dominique de Villepin, qui vient d'entrer dans la course à l'Elysée à la surprise générale, fait partie de ceux-là. Selon son lieutenant, Jean-Pierre Grand, l'ancien premier ministre va mener une «campagne à l'économie». «Une campagne modeste se situe entre un et trois millions d'euros de dépenses, c'est largement suffisant», affirme au Figaro.fr le président de République Solidaire (RS), le parti fondé par «DDV». Et de juger «indécent de dépenser des dizaines de millions d'euros pour une campagne, alors qu'on demande au même moment aux Français de faire des efforts». Un tacle directement envoyé à l'UMP et au PS qui avait dépensé en 2007 vingt millions d'euros chacun pour leur candidat, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal.

Mais derrière ce budget trè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant