Dominique Bussereau : «Copé doit plus songer à 2012, moins à 2017» 

le
0
INTERVIEW - Pour l'ancien ministre Dominique Bussereau, député UMP de Charente-Maritime, la candidature de Borloo «n'est pas utile».

LE FIGARO - Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont fait des propositions pour améliorer la gouvernance économique européenne. Qu'en pensez-vous ?

Dominique BUSSEREAU - Nous avons assisté mardi à un moment politique très fort. Peu de commentateurs s'attendaient à ce que des décisions et des choix aussi importants ressortent de la rencontre entre le président de la République et la chancelière allemande. Il y a eu un effet de surprise. Et j'ai été assez choqué par les réactions du PS. La critique systématique n'est pas à la hauteur d'un parti de gouvernement.

Pensez-vous que les socialistes voteront la «règle d'or» ?

Je ne le crois pas. L'obstination du PS sur le sujet illustre une des grandes faiblesses de la vie politique française. La droite et la gauche sont incapables de trouver des accords sur les sujets essentiels. Cette opposition systématique fait le lit de l'abstention et de l'extrême droite.

Les budgets de l'État et de la Sécurité sociale pou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant