Dollar fort et contrôle des coûts ont soutenu Bourbon

le
0

PARIS (Reuters) - Bourbon a trouvé un soutien dans le dollar fort et le contrôle de ses coûts au premier semestre pour affronter des conditions de marché qui devraient rester difficiles dans les services pétroliers.

Le chiffre d'affaires ajusté du spécialiste des services maritimes pour l'offshore pétrolier ressort à 758,8 millions d'euros pour les six premiers mois de l'année, soit une hausse de 13,1% à taux de change courants grâce au dollar fort mais en baisse de 1,7% à changes constants.

Bourbon estime entre 15% et 30% la baisse des investissements de sa clientèle due à la chute des prix pétroliers et indique que "plusieurs grandes compagnies ont suggéré de nouvelles restrictions pour 2016".

Il en a résulté une baisse de 3,4% du taux d'utilisation moyen au premier semestre, à 78,1%, avec des tarifs journaliers moyens en repli de 2,6%.

Bourbon, qui va continuer à se focaliser sur le contrôle des coûts, a désarmé temporairement jusqu'à 26 navires Supply au cours du semestre.

A 10h30, l'action Bourbon cède 0,36% à 13,75 euros, après une ouverture en hausse de quelque 2,5% et un pic à 14,395 euros, à comparer à un gain de 0,17% pour l'indice CAC Mid & Small des valeurs petites et moyennes de la Bourse de Paris.

Portzamparc, dans une note, parle d'une publication supérieure à ses attentes (CA du S1 ajusté 732 millions d'euros) et à celles du consensus (723 millions) mais retient aussi que les résultats des prochains mois souffriront de la hausse de la part fixe des coûts (loyers des navires).

La société de Bourse maintient sa recommandation sur la valeur à "conserver" en dépit d'une valorisation qui paraît faible (30% de décote sur l'actif net) "en attendant davantage de visibilité sur l'impact du ralentissement sur les résultats et les premières tendances 2016".

(Noëlle Mennella et Dominique Rodriguez, édité par Benjamin Mallet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant