«Dogs hotels» : vacances de luxe pour animaux de compagnie

le , mis à jour à 10:27
0
«Dogs hotels» : vacances de luxe pour animaux de compagnie
«Dogs hotels» : vacances de luxe pour animaux de compagnie

Avec 63 millions d'animaux domestiques, la France occupe la première place du podium en Europe. Revers de la médaille, en 2016, les abandons d'animaux, en majorité des chiens et des chats, ont bondi de 20 %, selon la Société protectrice des animaux (SPA), dont les 63 refuges, totalisant 9 000 places, affichent complet. L'association a d'ailleurs anticipé sa campagne d'adoption et appelle tous ceux qui envisagent d'accueillir un chien ou un chat, à la rentrée, à le faire plus tôt. Pourquoi autant de chiens et de chats laissés au bord de la route ? La faute aux propriétaires qui n'ont pas trouvé de solution pour leur animal, souvent refusé sur les plages ou dans les clubs de vacances. Pourtant, les solutions de garde sont nombreuses. Des hôtels pour chiens et chats ont même ouvert leurs portes. Visite guidée.

 

Piscine et chambres climatisées

 

Le bassin de la Dog Plage trône dans le jardin, entouré de parasols. Hendrix, un croisé border collie de 3 ans, s'y jette sans hésitation. Il fait partie des clients du Dog Resort Hotel à Saran, près d'Orléans. Les clients sont tous des chiens et des chats que leurs propriétaires n'ont pu emmener en vacances.

 

L'hôtel a ouvert il y a deux ans. « Si je peux contribuer à réduire l'abandon d'animaux, ce serait super », sourit la gérante, Angélique. A l'accueil, Maxime, un étudiant venu prêter main-forte en haute saison, répond au téléphone, qui sonne sans arrêt. « Pour août, les gens ont réservé au printemps, confie Angélique. Le reste de l'année, on accueille les animaux un ou deux jours, quand leurs maîtres partent en séminaire par exemple. Mais l'été, ce sont beaucoup de vacanciers qui prennent l'avion ou dont les locations n'acceptent pas les animaux. »

 

Et les clients viennent parfois de loin. De Bretagne, du Périgord ou de la région parisienne. L'hôtel propose même à ses clients d'aller récupérer leur animal à leur domicile. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant