DOCUMENT. Retraites : le rapport Moreau préconise 44 années de cotisations

le
29
DOCUMENT. Retraites : le rapport Moreau préconise 44 années de cotisations
DOCUMENT. Retraites : le rapport Moreau préconise 44 années de cotisations

Allongement de la durée de cotisation, mise à contribution des retraités, durcissement du mode de calcul des pensions des fonctionnaires : le rapport Moreau remis ce vendredi à Matignon fournit un catalogue de mesures à prendre pour engager une nouvelle réforme des retraites. Elles permettraient d'économiser 7 milliards d'euros. Ce rapport a été remis au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, par la présidente de la Commission pour l'avenir des retraites, Yannick Moreau, ancienne présidente du Conseil d'orientation des retraites (Cor).

Les avantages des fonctionnaires, et plus encore des salariés des régimes spéciaux, sont un des angles d'attaque que semble prendre l'opposition de droite pour mettre le gouvernement en difficulté vis-à-vis d'un électorat votant largement à gauche. Des sondages montrent qu'une majorité de Français est favorable à un alignement du public sur le privé. Dans l'entourage du chef de l'Etat, on précisait début juin que le mode de calcul des retraites des fonctionnaires serait un des éléments du «débat» dans l'élaboration de la future loi, attendue pour l'automne.

Le gouvernement veut surtout que cette réforme des retraites soit «globale» et «inscrite dans la durée», souligne la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine. «Si les fonctionnaires ne doivent évidemment pas rester à l'écart d'une réforme à venir, il n'est pas envisageable d'en faire les boucs émissaires», a-t-elle précisé.

Voici les principales pistes contenues dans le rapport Moreau :

Allongement de la durée de cotisation. Le rapport Moreau suggère d'augmenter «rapidement» la durée de cotisation à 43 ans pour la génération née en 1962, puis à 44 ans pour les personnes nées en 1966, contre 41,5 ans actuellement. Le gain serait de 600 millions d'euros en 2020 pour le régime général. Une seconde hypothèse consiste à adopter un rythme «moins rapide», en allongeant la durée de cotisation d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gendrefr le dimanche 16 juin 2013 à 18:56

    gonflé le woerth ( bfmtv) surtout avec les casseroles qu'il traine: je lui foutrais dix dans le batiment et on fera si la ramene sur la durée de cotisation.

  • j.barbe6 le dimanche 16 juin 2013 à 18:43

    Un même régime à point pour tous serait le plus juste.

  • c.voyant le samedi 15 juin 2013 à 19:17

    La fraude fiscale représente 25% de la richesse nationale, 80 milliards... c'est le salaire annuel de 6 millions de personnes qui est voler...Les fraudeurs, les exilés fiscaux vont voler 4 années de vie aux salariés..Avant même de toucher aux retraites il faudrait débusquer sans merci tous les Anti-français…Sans cette fraude il n’y aurait plus de dette…plus de chômage…donc plus de problèmes de retraites..Il faut que les salariés Français se révoltent sinon ils finiront comme les Grecs..

  • psdi le samedi 15 juin 2013 à 17:36

    @grobabal : Ben mon petit @grobabal, je pense plutôt qu'en ce moment l'étau se resserre effectivement mais tout converge vers le même homme. Ca commence à se rapprocher fort. Les enquêtes préliminaires commencent à fuser autour de lui et j'espère qu'on aura les résultats pas avant 2015 (enquête longue et minutieuse) histoire que cela ne soit pas trop loin d'autre date. On vous tiendra au courant.

  • fbordach le samedi 15 juin 2013 à 14:15

    On s’en souvient (vaguement) : le candidat Hollande avait promis, outre quelques ruisseaux de miel et de lait, des fesses roses aux bébés et des retraites heureuses aux anciens. Le président Hollande, pour conserver son pouvoir, va cependant devoir fermer le robinet à miel et à lait, arrêter la distribution de talc et réformer les retraites. Ou, au moins, faire comme si.

  • idem12 le samedi 15 juin 2013 à 13:15

    50 milliards par ans pour payer les intérêts d'une dette que nos zélus (qui eux ne seront pas touchés par la réforme des retraites) nous ont imposé et pas d'argent pour les retraites, cherchez l'erreur !

  • M9377708 le samedi 15 juin 2013 à 13:13

    Ne pas remplacer la moitié des fonctionnaires qui partent à la retraite ? SARKOSI supprimait 1/2, depuis HOLLANDE c'est 2/3 !!! What'else ??? Etre exemplaire : = montrer l’exemple !!!Avant de s'attaquer à la retraite des fonctionnaires ne faudrait-il pas commencer par celle des députés, sénateurs, etc... ? là il y a de l'argent à gagner.Ensuite : Pourquoi un étranger n'ayant JAMAIS TRAVAILLE EN FRANCE perçoit 750 euros/mois de retraite ?

  • fbordach le samedi 15 juin 2013 à 13:11

    Ouarf! Moi Président je rassemblerai tous les français...Une réforme dans la justice et l'équité! Les rentiers, pardon les fonctionnaires et les travailleurs ressortissant des régimes spéciaux en rigolent par avance, eux qui ont déjà prévenu qu'ils feraient grève pour s'opposer à l'abolition de leurs privilèges. De toute manière ce gouvernement est sans vision, sans cap et sans tripes, donc le changement ce n'est pas vraiment pour maintenant!

  • ceriz le samedi 15 juin 2013 à 09:48

    44 ans? oui mais POUR TOUT LE MOBDE !!!!!!!!!!!! sinon rien

  • fbordach le samedi 15 juin 2013 à 09:28

    Ces collaborateurs de journalistes et ces lâches de politiciens nous refont le coup lassant de la courageuse, forcément courageuse, réforme des retraites. De réforme et de courage, je n'en vois nulle part. Je vois un énième ajustement paramétrique d'un système intrinsèquement mauvais, car il institue la guerre de tous contre tous, vieux contre jeunes, privilégiés contre désavantagés. Avec les gros doigts boudinés et cupides des politiciens et des syndicalistes poussant les boutons.