Docteur Kolbeinn, Mister Sigþórsson

le
0
Docteur Kolbeinn, Mister Sigþórsson
Docteur Kolbeinn, Mister Sigþórsson

Hyperactif et incontestable en sélection, imbuvable et insipide à Nantes, Kolbeinn Sigþórsson est une espèce de schizophrène footballistique. Décisif ce soir dans la victoire extraordinaire de l'Islande face à l'Angleterre, il prouve qu'il est capable de très bien jouer sur les pelouses françaises. Annoncé sur le départ à Nantes, il pourrait bien convaincre ses dirigeants de le couver encore un peu.

À force de le répéter matin, midi et soir, on a fini par l'avoir compris, l'Islande est hallucinante. Et au milieu de cette bande de 23 Vikings un peu rugueux mais terriblement attachants, il est une tête blonde que ceux qui fréquentent la Beaujoire trouvent décidément bien énigmatique : Kolbeinn Sigþórsson. C'est que les Nantais se sont arraché quelques cheveux à cause de lui. Arrivé en grandes pompes pour 3 millions d'euros au dernier mercato estival après avoir passé quatre ans à l'Ajax, annoncé comme la solution miracle aux problèmes offensifs des Canaris, star montante d'une sélection islandaise qui avait déjà impressionné les observateurs en se payant les gros poissons de son groupe de qualification à l'Euro, Sigþórsson s'est loupé. L'Islandais a bouclé son exercice 2015-2016 avec un bilan famélique de 3 buts en 19 matchs joués en Ligue 1, avec en prime des problèmes de comportement et une incapacité à s'intégrer dans le vestiaire nantais.


Autocentré, pas sérieux, loin d'avoir l'hygiène de vie d'un professionnel, Sigþórsson s'était fait tirer les oreilles par coach Der Zakarian dès décembre : " Il n'est pas assez présent dans l'attitude. Pour avoir un bon feeling avec tes partenaires, il faut s'entraîner souvent avec eux. Être respectueux de ce que le club attend de toi ", avant de l'attaquer sur ses poignées d'amour : " Si tu perds 4 ou 5 kilos, tu te déplaces mieux quand même. Il a du poids en trop. " Kolbeinn avait d'ailleurs mis un terme à sa saison nantaise dès avril, pour rentrer sur son île réparer un corps blessé et surtout préparer le plus grand rendez-vous de sa carrière, l'Euro. Une compétition qu'il est en train de traverser comme un chef, en étant l'un des éléments principaux des succès des siens.

Kolbeinn au service du jeu


Face à l'Angleterre de Kane et Vardy, qui n'ont pas su faire la différence ce lundi soir, c'est bien l'attaquant du FC Nantes qui a donné une leçon à ses homologues. Pas toujours juste mais généreux dans les efforts, Sigthorsson s'est vu récompenser rapidement. Capable des pires enchaînements avec son club de Ligue 1, comme il l'a prouvé tout au long de l'année, Kolbeinn a ce soir réussi un enchaînement de…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant