Dmitri Medvedev pense tout haut à sa réélection

le
0
En Russie, le président avance ses pions, n'hésitant pas à parler de «concurrence» avec le premier ministre Vladimir Poutine.

Dmitri Medvedev sera-t-il candidat à sa réélection en 2012? La question «n'a rien d'original», ironise-t-il, mais il a tout fait pour qu'on la lui pose. Dans un entretien accordé à la télévision chinoise CCTV, le président russe a d'abord commencé par se faire valoir comme l'homme de l'avenir: «Ma ligne est celle de la modernisation de l'économie et de la vie politique. Ce qui était bon il y a dix ans ne l'est plus aujourd'hui. Le moment du changement est venu.»

Difficile, après cela, de ne pas en venir à la fameuse question. Alors? Réponse de l'intéressé: «Personne ne connaît l'avenir, mais j'y pense. Je suis, en tant que président, contraint d'y penser. Aussi, je n'exclus pas de me présenter à un nouveau mandat. La décision sera prise dans un délai assez court.»

Quid de son «ami de vingt ans», Vladimir Poutine? «Nous entretenons de très chaleureuses relations d'amitié. Nous parlons ensemble, mais nous avons aujourd'hui des positions et des rôles di

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant