Djotodia, nouvel homme fort de Bangui

le
0
L'Union africaine a suspendu la Centrafrique de son organisation, alors que la France demande l'arrêt des pillages.

Michel Djotodia, nouveau président autoproclamé de la République centrafricaine, bénéficiera-t-il de la même longévité au pouvoir que ses deux prédécesseurs? François Bozizé, qui a fui dimanche Bangui, tombée dans les mains rebelles, et s'est réfugié avec sa famille au Cameroun, se sera finalement maintenu dix années à la présidence, comme Ange-Félix Patassé, celui qu'il avait déposé lors d'un coup d'État en 2003.

Agé d'une soixantaine d'années, Michel Djotodia a sans doute dépensé trop de temps dans la conquête du pouvoir pour imaginer le céder rapidement. Michel Am-Nondokro Djotodia, de son vrai nom, est originaire de la préfecture de Vakaga, terre la plus au nord de la Centrafrique, coincée entre le Tchad à l'est, et le Soudan du Sud à l'ouest.

Présenté comme un intellectuel polyglotte, il s'est tôt lancé, après des études en Russ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant