Djordjevic, la faute professionnelle

le
0
Djordjevic, la faute professionnelle
Djordjevic, la faute professionnelle

Filip Djordjevic n'est pas du genre à fuir ses responsabilités. L'attaquant serbe du FC Nantes a reconnu dimanche, en zone mixte, son erreur lors de la défaite contre Lyon (2-1). Coupable d'avoir mimé un lancer de ballon en direction de l'arbitre, l'ancien joueur de l'Etoile Rouge de Belgrade a été logiquement expulsé dans la foulée. Une attitude qu'il a vite regrettée. « Je fais un geste qu'il ne faut pas faire, a-t-il expliqué à l'issue de la défaite des Canaris. Le carton rouge est mérité donc il n'y a pas de problème d'arbitrage. Je regrette ma réaction. Il ne fallait pas faire ce geste. Je n'étais pas énervé, j'avais juste envie de gagner ce match et de marquer un deuxième but? Je me suis excusé auprès de tout le groupe et je m'excuse auprès de tous les supporters. » Un mea culpa qui ne changera rien à l'issue de la rencontre. Il avait pourtant peu de temps avant redonner espoir à la Beaujoire en marquant un but splendide, synonyme de fin de match à suspense.

Il partira libre l'été prochain

Mais il était finalement trop tard pour renverser la situation. Tout juste peut-il se satisfaire d'avoir mis fin à une longue disette offensive. Muet depuis le 10 novembre et le déplacement des Canaris à Bordeaux (0-3), Filip Djordjevic a mis fin à la malédiction qui touche (presque) tous les attaquants au cours d'une saison. Au passage, il est le premier joueur de la saison à faire coup double : un but et une expulsion. Une distinction dont il se serait bien passé. Au moment d'analyser cette rencontre, c'est pourtant son geste malheureux qui est revenu sur le devant de la scène. En avouant avoir commis une « faute professionnelle », le longiligne attaquant du FCN a montré qu'il avait un état d'esprit irréprochable malgré le peu de temps qu'il lui reste à passer en Loire Atlantique. En fin de contrat cet été, Djordjevic sait qu'il partira libre. Avant son départ, le Serbe espère « récompenser » son équipe d'une belle place en fin de saison.

Un joueur à fort tempérament

L'attaquant de 26 ans sait qu'il lui faudra être irréprochable en qualité de capitaine du FCN. Et calmer ses ardeurs qui lui ont déjà joué des tours par le passé. L'an dernier en Ligue 2, il avait déjà vu rouge suite à des « propos ou gestes blessants, injurieux ou grossiers ». La parfaite panoplie de l'ennemi public numéro 1. En 2011 également, son comportement violent lors d'un match contre l'AC Ajaccio lui avait valu une autre expulsion. L'homme est donc un récidiviste. Certains évoqueront le sang chaud du peuple serbe, d'autres le tempérament d'un joueur qui n'a jamais eu la langue dans sa poche. Lors de la lourde défaite face au PSG, il avait tancé ses propres coéquipiers. « Certains ont plus pensé à récupérer des maillots des joueurs du PSG qu'à faire mieux pendant le match », avait-il lâché en épinglant la piètre prestation des siens. Mais la parole d'un capitaine reflète souvent la pensée d'une équipe. C'est en tout cas lui qui est censé passer le message. Dimanche, il a plutôt manqué son coup. Le vestiaire lui en a-t-il voulu ? La suite de la saison devrait nous le révéler.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant