Djokovic : " Nous devrions gagner plus que les femmes "

le
0

Après le dérapage verbale de Ray Moore sur le tennis féminin, le patron du tournoi d'Indian Wells dimanche, Novak Djokovic n'a pas pris position sur l'égalité hommes-femmes dans le tennis. Le numéro un mondial pense même que les hommes devraient gagner plus car ils attirent plus de spectateurs.

Ray Moore a allumé le feu, Novak Djokovic ne l'a pas éteint. Alors que le patron d'Indian Wells s'est attiré les foudres de la WTA en affirmant que les joueuses « devraient se mettre à genoux et remercier les joueurs vedettes de porter leur sport et leur permettre de bien gagner leur vie », le Serbe a botté en touche en expliquant que le patron d'Indian Wells avait été « politiquement incorrect » et « un peu excessif ».

« Je ne sais pas quoi dire. J'ai entendu ça. Evidemment, c'est un sujet délicat et sensible. Les femmes méritent respect et admiration pour ce qu'elles accomplissent. Vous savez, le prize money égal entre hommes et femmes est le sujet principal du tennis depuis sept ou huit ans. J'ai été impliqué dans ce processus alors je comprends l'énergie que la WTA met dans ce combat et je respecte tous les avocats de cette égalité. Je les applaudis pour ça. Sincèrement. Ils se battent pour ce qu'ils croient juste. »

« Si les femmes attirent plus que les hommes, elles devraient gagner plus »

Novak Djokovic aurait pu s'arrêter là, mais il avait envie de clarifier les choses et d'exprimer le fond de sa pensée : « Je pense que l'ATP devrait se battre pour davantage, parce que les statistiques montrent que nous avons beaucoup plus de spectateurs lors des matches masculins. Je pense que c'est une des raisons pour lesquelles nous devrions gagner davantage que les femmes. Notre prize money est satisfaisant, alors on ne peut pas se plaindre. »

Entrainé par une femme au début de sa carrière, Jelena Gencic, Novak Djokovic a pris soin de rappeler qu'il avait un « immense respect  pour ce que les femmes accomplissent dans le sport de haut niveau, de façon globale ». Pas certain que ces quelques mots ne calment la bruyante polémique.  

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant