Djokovic ne "ressent plus cette joie intérieure de jouer"

le
0
Djokovic ne "ressent plus cette joie intérieure de jouer"
Djokovic ne "ressent plus cette joie intérieure de jouer"

Novak Djokovic revient sur ses propos tenus la semaine dernière où il expliquait avoir perdu la joie de jouer. Le Serbe veut changer son approche du jeu.

Novak Djokovic a surpris son monde la semaine dernière en déclarant que sa priorité était désormais de retrouver la joie sur le court plutôt que de chasser les titres. En marge du Masters 1000 de Shanghai qui a démarré dimanche, le Serbe a tenu une conférence de presse où il est revenu sur ses récents propos. L'actuel numéro 1 mondial estime qu'un tournant a eu lieu après Roland Garros, le dernier titre majeur qui manquait à son palmarès : "Disons que mon approche est différente. J'ai rencontré beaucoup de difficultés à profiter du temps que je passais sur le court après Roland-Garros. J'étais épuisé mentalement et émotionnellement. Les trois derniers mois ont été marqués par des hauts et des bas. Je ne ressens plus cette joie intérieure de jouer. Donc ma priorité est désormais de retrouver avant toute chose cette joie intérieure, de me sentir heureux sur le court. Tout le reste arrive après." Trouver le bon équilibre Le Serbe insiste sur le bon équilibre à trouver entre la recherche frénétique de victoires et le plaisir de jouer : "J'ai déjà dit par le passé que tenir une raquette et jouer au tennis me rendent heureux. Mais dernièrement je me mettais trop de stress et d'attentes. Pas seulement moi, les gens autour de moi aussi. A un moment donné vous finissez par perdre une forme d'équilibre. Et l'équilibre a énormément d'importance dans la vie. Donc j'essaye de retrouver cet état d'esprit optimal, cet équilibre qui vous mène à la joie." "Plus la pression du résultat" Djokovic a tenu à préciser sa pensée au moment où certains pensent qu'il va perdre son instinct de "tueur", indispensable à tout joueur qui vise l'excellence. "Quand je dis que je ne suis pas intéressé QUE par gagner et soulever des trophées, ça ne veut pas dire que ça ne m'intéresse plus du tout, précise l'homme aux 12 titres du Grand Chelem. Evidemment, à chaque fois que j'entre sur le court je donne le meilleur pour gagner. Mais je n'ai plus cette pression d'accomplir dans ma carrière des choses que je n'ai pas déjà accomplies, parce que je peux être fier et reconnaissant des résultats que j'ai déjà obtenus. Voilà dans quelle phase je me sens en ce moment, et on verra bien ce qui va arriver." Tenant du titre du Masters 1000 de Shanghai, le natif de Belgrade fera son entrée en lice dans le tournoi face à Fabio Fognini. L'occasion de voir si sa motivation reste intacte.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant